Fort d’en avoir dévoilé quelques titres-clés chaleureusement reçus, le groupe post-grunge originaire de Montréal lance aujourd’hui Chutes libres sur la bannière L’Ours (Label & Tournées)

(Montréal, 1er avril 2022) – S’étant taillé une place au chaud dans les stations de radio du Québec, les extraits Sortie d’urgenceNos corridors et Intouchables ont positivement tracé la voie pour la sortie de Chutes libres, la première déclaration studio complète de LEXIL.

Avec ses costaudes couches de guitares saturées en fuzz et ses riffs à la Soundgarden, ses harmonies vocales soutenues et au gré des élans d’une section rythmique aussi droite que musclée, on ne se méprend pas : la proposition prometteuse de LEXIL séduit par son tonus.

Future star iHeart radio en juillet dernier, le projet défendu par les frères Olivier Girard (Charlēne, Vendou, Vanwho, Max D Tremblay, Julien Charbonneau, Noem) et Liam Girard (ex-Colossus of Rhodes et Dollhouse Riot) aux voix et aux guitares, à qui s’ajoutent Tommy Ledoux à la voix et à la basse et de Nicolas Morin (ex-Sasquatch) à la batterie, s’inscrit dans cette tradition grunge, percutante et propre aux années ’90.

J’imagine
Que mes mots sur ton répondeur
Résonnent encore plus fort depuis que tout est vide
Que tous nos objets sans valeur
Sont allés d’eux-mêmes dormir ailleurs

Nos corridors. Condamné. Intouchables. Sans savoir. Sortie d’urgence. L’aube. Étrangés. Petites mains. Le long des nerfs. La boussole. Trop tard. Au-delà de ce qui s’entend au fil des tracks, on décèle aussi un désenchantement certain, une dureté dans les constats qui se font, une mélancolie, même, par rapport à ce qui existait avant. À travers des paroles imagées où la quête constante de sens s’invite dans la prosodie, les pièces de l’album incarnent toutes, à leur manière, ces chutes libres qu’évoque son titre.

ÉCOUTER « Chutes Libres »

Résultat d’une association pas dommage du tout entre LEXILSabien Prissette à la coréalisation, la prise de son et le mixage, Richard Addison au matriçage et Charlène Blanchette (Charlēne) aux chœurs sur Trop tardChutes libres, c’est onze chansons solides pour marquer l’arrivée dans le décor d’un groupe qu’on n’a pas fini d’entendre tonner.

Relations de presse : Larissa Souline
Larissa Relations Médias
514-224-5015
larissasouline.rp@gmail.com